dimanche 30 décembre 2007

MONT VENTOUX: AU COEUR DE L'ADRET

MONT-VENTOUX 1912 M.
ATTENTION : vous allez pénétrer à l'intérieur de ce versant sud avec plus de 140 photographies Votre serviteur

PRESENTATION SOMMAIRE DE L’AUTEUR Je me nomme Bernard et, comme quelques milliers de personnes, j’ai la chance (du moins je le pense) de vivre devant la face sud du Mont Ventoux. Après plusieurs centaines de kilomètres à pied à l’intérieur de ce massif, j’ai ressenti l’envie de faire partager ce coin de nature exceptionnelle. Je ne suis pas un personnage spécialement porté sur la technique et ce site n’a qu’une prétention, celle de vous faire partager ce magnifique endroit et montrer ce que vous voyez trop rarement à mon goût : l’intérieur comme si vous y étiez, de cette face sud (l’adret) du Mt Ventoux. Aucune photo n’est retouchée, je suis allé les chercher...sur le terrain.
Le Mt Ventoux sans artifice comme il se laisse découvrir à l’automne, en hiver avec ces caprices météorologiques. Pour les amis cyclistes, sachez aussi que je suis des vôtres, en effet je totalise 99 ascensions dont 98 en vélo de course(à 39 ans) . Vos questions et remarques seront les bienvenues.

L’ensemble des noms accompagnant les photos peuvent se retrouver sur la bonne carte IGN, à vous de chercher… ! A RETENIR Cette célèbre phrase propre au Mont Ventoux : « N’est pas fou qui y va, mais est fou qui y retourne » PRESENTATION DU MASSIF ORIGINE DU NOM Ventoux serait l’évolution de Vintur. Derrière ce nom se cache l’Apollon des Grecs et le Bélénos des gaulois (pour ne citer que ces deux appellations). En quelque sorte, Vintur était le Dieu Provençal il n’en était pas pour autant le Dieu du vent mais un Dieu guérisseur. La signification de Vintur (os) serait, semble-t-il »le petit lumineux » ou « le petit blanc » et aurait exactement le même sens que l’ Apollon gaulois et ses autres désignations : Bélénos, Vindios, Albius). Une deuxième hypothèse serait de choisir comme racine Venturi, en latin » qui se voit de loin. » Ce n’est pas la solution la plus poétique… SON SOUFFLE Cela mérite bien quelques mots : en effet, le mistral souffle environ 130 jours par an. Les rafales peuvent atteindre 250 Km/H. La plus violente a été enregistrée le 19/11/1967 à 320 Km /H.

Le jour (12/2007) où j'ai photographié ce qui suit, il a fallu être très prudent pour ne pas chuter lorsque je me suis trouvé sur la crête
Table de lecture devant la chapelle Sainte croix (prés du sommet)

entre la chapelle Ste Croix et le sommet . A gauche la face nord (l'ubac) à droite la face sud (l'adret) dernier piquet (Décembre 2007 12h15)

ASCENSIONS CELEBRES

La liste est assez longue, aussi j’ai dû effectuer une sélection. Le 26 Avril 1336, un poète, nommé François PETRARQUE fit la première ascension officielle par Malaucène du Mont Ventoux(versant Nord). Disons qu’en homme lettré et érudit, il fût le premier à la relater ainsi que le panorama qu’offre le sommet. A l’issue, il écrivit que cette dure ascension « peut se comparer à ce que l’âme doit accomplir pour parvenir à son salut ». La seconde ascension officielle fût celle de l’abbé Laval en 1711. Il emmena du matériel pour mesurer son altitude et vérifier sa latitude. En 1859, nous retrouvons de nouveau un personnage plus célèbre en la personne de Frédéric MISTRAL qui pour sa part effectua une ascension de nuit pour assister au lever du soleil NOTA : lors de la construction de l’observatoire au sommet, à 1912 M, un dépôt de « trompette » de terre cuite a été retrouvé. Le Dr CHOBAUT a émis en 1906, l’hypothèse d’un culte dédié « au génie « du lieu. Ce qui prouve néanmoins que bien avant PETRARQUE, le sommet a été gravi. Le 12 Septembre 1900, nouvelle ascension historique. En deux heures, Marius MASSE conduit au sommet un quadricycle à moteur De Dion-Bouton. Concernant le cyclisme, la liste serait longue aussi, j’en retiendrais seulement trois :

-Tour de France 1955. A l’arrivée de l’étape Marseille/Avignon, Louison BOBET s’écroule et raconte sa montée du Mt Ventoux. «Je suis épuisé…Croyez-moi, c’est une étape qui compte dans la vie d’un coureur ».

Louison BOBET à AVIGNON

-Tragique ascension le 13 juillet 1967 de Tom SIMPSON (un anglais du comté de Durhan) lors de la 13 ème étape du tour de France (Marseille/Carpentras) . Il s’évanouit à moins de deux kilomètres du sommet et décède dans l’hélicoptère qui l’évacue sur Avignon .

Une stèle est visible sur votre droite en montant, à environ 1500 m du sommet

passage à CARPENTRAS, peu de temps avant son malaise dans le Mont Ventoux -Tour de France 2002, le 21 juillet lors de la 14 ème étape de 220 Kms, entre LODEVE/Mt. Ventoux avec la victoire de Richard VIRENQUE après une très longue échappée solitaire.J’étais au sommet ce jour là et la très grande joie de Mr VIRENQUE, lié à un effort fantastique fût pour moi le plus beau souvenir de ce tour.

Richard VIRENQUE à l'arrivée au sommet

NOTA : les trois photos ci-dessus sont les seules qui n’ont pas été prises par l ‘auteur

LA VEGETATION

Selon l’exposition et l’altitude, tous les climats d’Europe sont représentés, depuis la Méditerranée à la Laponie . La faune et la flore sont d’une étonnante richesse. Plus de 1000 espèces végétales ont été répertoriées dans le massif. Sur ce même versant sud, le thym, la lavande, le romarin, le buis côtoient des plantes arctiques comme le pavot velu du Groenland et la saxifrage à feuilles opposées. L’Afrique est également représentée avec le cèdre de l’Atlas dont la cédraie(cèdre de l’Atlas) est la plus importante d’Europe. Nous trouvons également plusieurs espèces de chênes et de pins (alep, pin noir d’Autriche). Egalement certaines plantes qui poussent seulement sur le versant du Mt Ventoux. Si nous trouvons aujourd’hui une telle diversité c’est grâce à une grande action de reboisement qui a été menée au XIX siècle sur plusieurs années. Le déboisement avait provoqué des ravages (bois de chauffe, de construction de bateau, de charpente, de charbon de bois) et le maire de Bédoin ainsi qu'un inspecteur des Eaux et Forêts avaient pris le bon soin de s’en inquiéter. Mais quel travail laborieux avant le début du reboisement auquel participèrent les villageois dès 1875. La réserve de Biosphère du Mont Ventoux est composée de 6 zones pour une surface totale de 2126 hectares. Ces zones font l’objet d’un arrêté de Biotope.

type d'indication que vous rencontrez dans le massif

ce type d'indication pourra vous menez vers le sommet

ATTENTION: ce type de comportement se retrouve encore trop souvent dans le massif et sur le bord de la chaussée. Concernant les cyclistes, gardez vos papiers de barres et autres avec vous. Je l'ai gravi 99 fois sans que cela me porte un quelconque préjudice et cela ne change en rien le chrono pour les plus rapides. Merci de tout coeur.

LA FAUNE La faune est aussi très varié côté sud. Nous pouvons rencontrer des chamois, des mouflons, des chevreuils, de magnifiques biches et bien évidemment des sangliers. Voici pour les animaux les plus gros. Concernant les oiseaux, nous trouvons environ 120 espèces dont des aigles royaux, des faucons et même des vautours. Les plus nombreux sont les papillons avec plus de 1400 variétés ( environ 25% des espèces sur le territoire). La vipère d’Orsini présente dans le Mt Ventoux est menacée d’extinction en France. De petite Taille (moins de 50 cm), son venin n’est pas dangereux.

L’AGRICULTURE Sur le bas de son versant, l’activité agricole reste toujours vivace. Un vin d’appellation d’origine contrôlé est produit (AOC Côte du Ventoux) . Les caves coopératives et les petits producteurs sont nombreux. Vous pouvez toujours effectuer une dégustation modérée de ses produits. Le raisin de table (beaucoup de muscat) est également récolté.

vigne de Saint-Nicolas à Sainte-Colombe

Au sud, les cerisiers sont également assez nombreux. Ce sont souvent les dernières plantations avec la vigne avant la forêt.

cerisiers sur la commune de BEDOIN

Les oliveraies sont plus nombreuses que dans les années 1980. L’olivier a été replanté et les moulin à huile fonctionnent à plein régime au mois de décembre. L’arbre se retrouve également dans de nombreux jardins d’agrément. Jean COCTEAU fit même une louange sur cet arbre.« Ton haleine en janvier. Ou tirant de grosses bouffées De ta pipe, charmant fumeur, Est-ce le train ? Sont-ce les fées ? La cendre du jour qui se meurt ? Soyons justes : c’est l’olivier. »

oliviers aux Vendrans

La lavande est cultivée entre 600 et 1200 mètres d’altitude. Au Mt Ventoux, elle pousse au Sud-Est du versant, sur la commune de Sault et d’Aurel essentiellement. L’inquiétude règne pour les producteurs du pays de Sault suite à une maladie incurable : le dépérissement. L a seule solution envisageable pour continuer l’exploitation étant d’arracher et de replanter ;mais il faut environ 5 ans pour que cela repousse. Pour information, un hectare de lavande produit 15Kg d’huile essentielle. (les photos suivront plus tard)

La truffe (ou rabasse comme on dit chez nous) est récoltée sur le Mont-Ventoux depuis plus de ...500 ans. C'est il y a plus d'un siècle, le vignoble atteint du phylloxera, fût replanté en chênes truffiers. C'est cet effort qui favorisa la production. Au début du XX siècle, la truffe était déjà d'un bon rapport à Bédoin. Il en descendait des charrettes pleines. Le vendredi matin les truffes s'échangent contre des Euros (700€ au 11/01/2008). Cependant, depuis quelques années, la récolte est en déclin: retour des vignobles, urbanisation croissante et l'abscence de régénération des chênes truffiers.

ELEVAGE

Sur ce versant, nous retrouvons peu d'élevage. A BEDOIN, un troupeau de moutons avec une famille de bergers qui exerce depuis de nombreuses années. Vous pouvez parfois croiser les moutons sur la route à plus de 1400 m. d'altitude. Prudence!

Un deuxième troupeau se trouve au nord du col des Abeilles, au sud de l'arigier.

Moutons, chèvres, mais des ânes que l'on peut retrouver depuis quelques années à la Gabelle.

ânes sur la route de l'ancienne Gabelle

troupeau au sud de l'Arigier

troupeau au sud de l'Arigier

LES VILLAGES ADOSSES AU VERSANT J’ai choisi volontairement les cinq villages réellement collés à ce versant, sans m’étendre davantage. Je les montre ici en partant de l’Ouest vers l’Est. Néanmoins les autres villages valent bien un détour aussi : Crillon le brave perché sur sa colline sur une avancée face au Ventoux, Caromb au pied des collines du Paty, Villes sur Auzon, Sault, Aurel village minéral et médiéval établie sur un éperon et Monieux situé sur le flanc Sud-Est du Ventoux. Une promenade par Les Gorges de la Nesque et en moins de 100 Kms vous pouvez visiter l’ensemble de ces villages. Je le recommande particulièrement en vélo. BEDOIN : Blotti au pied du versant Sud. Le plus grand, le plus connu et aussi le plus animé. Les gîtes, campings et restaurants ne manquent pas. Le véritable point de départ d’une ascension cycliste. Les montées organisées sont nombreuses. Sa forêt communale est la plus étendue de France avec une superficie de 6300 ha.

vue de BEDOIN

Chapelle du Moustier à BEDOIN LES BAUX : petit village à l’Est de Bédoin dont il dépend. Son café avec sa belle terrasse (et une belle vue) est bien agréable l’été. Pas de nuisance lié à la circulation dans ce village.

village des BAUX (ne pas confondre avec Les Baux de Provence)

toujours Les Baux

lavoir Des Baux

SAINTE-COLOMBE : ce petit village traversé par la route qui mène vers le sommet dépend de la commune de Bédoin. Très bon point de départ pour les balades et pour une ascension pédestre au sommet. (11 Km de montée environ)

SAINTE-COLOMBE

SAINTE-COLOMBE, maison de village

FLASSAN: situé au pied des contreforts occidentaux du Mont Ventoux, dans un léger Creux, il ne se découvre qu’une fois à proximité. Les coloris ocre-rouge des bâtiments et ses ruelles étroites forment un ensemble pittoresque. Très bon départ pour les randonnées pouvant monter jusqu’à 1000 M. d’altitude environ. Départ de la célèbre combe de Canaud, peut-être la plus longue de ce versant sud.

vue de FLASSAN

Un petit cliché du tout petit hameau des Abeilles (environ 980 M d'altitude) avec ici sa chapelle.

pour les messes à l'extérieur

VERDOLIER : hameau niché au bas de la descente de la gabelle on peut l'apercevoir vers le nord.une petite route, unique mène au village. Bon départ pour se rendre dans le Ventouret ou au Jas Forest (cela grimpe raide rapidement mais c'est court)

VERDOLIER, la place

VERDOLIER LES JAS Pour ceux qui l’ignore encore, le Jas est une petite bergerie isolée. Le mot provençal vient du latin « jacium » : lieu où l’on se couche. Il désigne le gîte de certains animaux sauvages (comme le lièvre ou le sanglier) ou domestiques (en Provence, surtout les chèvres et les moutons). C’est également l’abri rudimentaire pour les bergers. Plusieurs Jas que vous pourrez voir ci-dessous possèdent la partie du berger séparée de celle réservée aux animaux. La plupart sont ouverts avec presque toujours un peu de bois sec et du papier pour pouvoir alimenter la cheminée. Pour moi, ce sont des points d’appuie importants en cas de problèmes divers (météo ou autres) Je sais toujours où je me trouve par rapport à un jas. L’hiver, c’est l’abri idéal pour le repas. La plupart sont implantés entre 1000 et 1100 M. d’altitude. J’ai recensé ceux qui sont en état et un seul en ruine (Jas de Serre) mais ces derniers ne manquent pas. Voici les photos, toujours d’Ouest en Est. A part le premier qui est le plus élévé. Rappel : Si vous y passez, nul ne doit savoir par de quelconques indices que vous vous êtes arrêtés. Pas de détritus.

Jas du Pélerin différent des autres par son architecture. Le plus élevé (1480M)

JAS DES LANDEROTS –anecdote : un matin d’hiver, je m’apprêtais à pénétrer dans ce jas et qu’elle ne fût pas ma surprise de croiser un sanglier qui en sortait. Même si l’on sait qu’ils viennent à l’intérieur, c’est toujours surprenant d’en croiser un dans ces conditions. Possibilité de se rendre au sommet à pied en continuant au nord du Jas. Le temps pour s'y rendre et sensiblement égal que par la combe Fiole (voir photos plus bas)

Vue du Jas en montant

Jas du Mourre

JAS DE LA COUANCHE anecdote : sous une pluie battante, alors que je prenais mon repas à l’intérieur du jas, je vis arriver deux couples. Visiblement les dames commençaient à trouver le temps long. Un des messieurs en me voyant à l’intérieur dit au reste du groupe : »tu vois qu’il n’y a pas que nous qui sommes jobastres ! » rassurant

façade du jas avec l'entrée partie berger vue légèrement à l'est du Jas

intérieur du jas. Grand luxe !

Vue devant le jas de la Couanche

JAS DES ABEYTS: le plus bas à seulement 800 M d'altitude. Il se situe à l'Est de la route menant au sommet. Possibilité d'y accéder en VTT (sans mettre les pieds à terre)par les chemins à partir du virage de St Estève. 2 vues du jas des Abeyts JAS DE SERRE : en ruine comme celui de Pié Gros et celui des Melettes, ils terminent en tas de pierres...

JAS DU ROUSSAS: anecdote par matin de novembre, je rencontre là le berger qui me signale que des moutons se sont échappés durant la nuit. Environ deux kilomètres plus haut, j'en aperçois une bonne dizaine ainsi que deux chèvres. Je décide de les ramener. Cela n'a pas été sans mal. Et je vous avoue que sur place, j'ai réussi à en faire rentrer trois dans l'enclos et rien de plus. C'est par le biais d'appels avec les téléphones portables que finalement le berger est revenu et en dix secondes il a fait rentrer le reste des bêtes. Berger n'est pas un métier facile et cela ne s'improvise pas.

trés discret lorsque l'on arrive par le bas

JAS FOREST: situé à environ 1120 M. d'altitude, celui-ci est le plus confortable. Dans sa profondeur, la partie du fond est réservée à l'ONF. En période de chasse, il est trés prisé par les chasseurs pour prendre les repas qui cloturent les matinées de chasse. Relief avec peu de dénivelé, surtout en partant des Abeilles (route qui mène à SAULT de VILLES SUR AUZON).

vue devant le Jas Jas Forest

LES FONTAINES

Fontaine du Font d'Angiou

Font d'Angiou la fontaine se cache au font, dans les arbres

LES CHAPELLES

Les chapelle du Géant de Provence témoignent avant tout de l'occupation humaine de ce territoire. Elles mettent en lumière la relation entre le sacré et les éléments naturels qui, dans de nombreux cas, décidèrent de leur édification.

J'ai seulement relevé trois chapelles sur le versant proprement dit. D'autres présentent également un intérêt mais sont un peu plus éloignées. La chapelle du Paty à l'ouest mérite bien une balade en partant du col de la Madeleine ou du lac du Paty (interdit à la baignade). Dans les gorges de la Nesque (D.942). De la route, un sentier (GR9 a prendre 700 M. avant le belvédère en venant de SAULT) descend en lacets au fond des gorges (120 M. de dénivelé) et vous conduit à la chapelle troglodyte Saint-Michel de Anesca (environ 20/25 mm de marche seulement). Possibilité aussi de partir du plan d'eau de Malaval à Monieux (plus long). Plus au sud, a l'est du rocher du Cire se trouve dans une plaine la chapelle de la Sicaude. De l'édifice, il n'en reste hélas que la façade.

CHAPELLE SAINTE CROIX: la plus moderne et la plus élevée du massif.

chapelle Saint-Croix

chapelle Saint-Roch chapelle Saint-Jean

chapelle Saint-Jean

chapelle Saint-Jean

LA CHASSE

Elle se pratique comme dans beaucoup d'endroits. Les cervidés (sauf le sanglier) sont soumis à un plan de chasse. Une demande de colliers est faite à la Fédération Départementale de la Chasse. Cette demande passe en commission puis une attribution est concédée, accompagnée d'un paiement (un tarif par espèce -cerf,moufflon, chevreuil...- multiplié par le nombre d'animaux). Lorsque une bête est tuée, le chasseur appose alors un collier avec la date du jour à une patte de l'animal.

Pour le sanglier, aucun plan de chasse n'est établi, ni pour les lapins.

Pour les grives, les chasseurs utilisent un appelant (photos plus bas). Cette grive en cage fixée à un arbre, attire les oiseaux en liberté (grives et merles) et avertie le chasseur par son sifflement.

Les nuisibles comme les renards peuvent être tués. La queue de l'animal mort peut être ramené en mairie. Parfois, en échange, des cartouches étaient remises aux chasseurs, aujourd'hui cela se perd.

lapin à Bédoin

poste de chasse aux abeilles (utilisé pour la chasse aux appelants) trou d'eau artificiel au collet de Roland pour les animaux

grive servant d'appelant (aux boyers)

Plusieurs cages sont disposées ainsi. Cependant, même pour capturer ces grives, il y a une autorisation spécifique certains jours de la semaine, vers l'ouverture de la chasse.

Le chasseur enduit de colle des baguettes de bois (gluaux)qu'il fixe dans les arbres. Ensuite, le plus difficile reste à faire: essayer de faire poser une grive sur une baguette.

LES PIERRIERS

La pierre est trés présente dans le Ventoux, particulièrement à partir de 1500 M d'altitude. Là, on rencontre les zones d'éboulis calcaire thermoclastique. Ce processus de dégradation physique des roches est lié aux grandes variations de température. L'alternance de contraction et dilatation provoque son éclatement. Ne vous y trompez pas au milieu de ce désert de pierres se dissimulent une grande variété d'espèces végétales rares voire même endémiques.

sud de la chapelle Sainte-Croix

les grands pins sous la route forestière

paroi combe de la Grave

Combe Fiole

passage en haut du versant ouest de la combe Sourne

LES COMBES

Sur le versant sud, une dizaine de combes parcourent le massif. La combe Obscure et ses pierriers se situe le plus à l'ouest. La combe de malaval vous permet de franchir la route côté nord et de redescendre soit sur Malaucène, soit à droite au Hameau Sainte Marguerite en passant par la chapelle Sainte-Sidoine (côté nord). Belle balade en ligne.

La combe de Bouisse, au sud des ruines du Jas Pié Gros mène à une falaise que l'on ne peut franchir donc: voie sans issue, à éviter. La plus connue reste la combe d'Ansis qui part du nord du hameau de Saint-Colombes et également la Combe de Canaud (moins raide) qui part du village de Flassan.

Pour atteindre le sommet, la combe Fiole qui fait suite à la combe d'Ansis reste la plus fréquentée . C'est un des parcours le plus court qui permet ensuite d'atteindre le Jas du Pélerin puis le sommet. (3 heures pour un marcheur habitué avec 1430 M de dénivelé)

combe de Clare

combe de Clare combe de Canaud

combe de Canaud

combe de la Grave

combe de la Grave

cairn entre combe Sourne et la Grave vue de la combe de la grave

combe Sourne

combe sourne

combe Fiole

combe Fiole

combe Fiole

combe Fiole

combe d'Ansis (environ 1H30mm à pied) combe d'Ansis

QUELQUES PHOTOS DIVERSES DE BATISSES DANS LE MONT VENTOUX ET D'UN PONT MECONNU ou presque... (quelques indications de balades)

sur le dessus de ce pont passe la route menant au sommet, une centaine de métres avant le virage de St Estève(Moins de 5 Km de Bédoin). Ce chemin traverse les vignes de Saint-Nicolas et arrive à Saint-Colombe.

Mazet au Pâti, au nord-ouest du Prieuré de la Madeleine. La combe obscure (la plus à l'ouest) n'est pas loin. Mazet avec en fond le versant sud du Géant de Provence

l'hôtel de la forêt à la forêt de Perrache NOTA: a environ 10 kms de Bédoin, la forêt de Perrache est idéale pour les personnes souhaitant balader dans le Ventoux avec un dénivelé relativement faible. Vous évoluez au milieu des pins noirs d'Autriche (en photos plus bas) et vous pouvez atteindre la fontaine d'angiou (environ à 2 kms du parking) où il fait bon casser la croute. (balade avec dénivelé de 20m. environ). à 2 kms de plus et 80 M. plus haut (1239 M.) vous pouvez rejoindre le pavillon du Rat.(en photo plus bas)

l'hôtel de la forêt de Perrache

panneaux indicateur apposé sur le pavillon du Rat

pavillon du Rat

Cet endroit a hébergé des maquisards (maquis du Ventoux) en Avril et Mai 1944

Le chemin que vous apercevez ci-dessus mène vers le GR9/GR4 qui permet de rejoindre le col de la Frache.

les Flaoussiers

Un endoit que j'apprecie. Il se trouve que cette photo est la prise la plus au sud sur ce blog.Des Gorges de la Nesque, un chemin (à 400 M. avant le bélvédère) fait la jonction avec l'ancienne route de la Gabelle. Joli coin pour les balades car circuits possible entre ces deux routes, avec faible dénivelé.

Mas de Clare, du XVIII siècle, situé à 1164 M. c'est le plus élevé sur ce versant. Du respect car propriété privée avec un grand nombre d'hectares autour Mas de clare

le Frelon (1088M.) proximité GR9 le Frelon (vue du GR9)

maison au bas de Sault route du Ventoux

VUES DIVERSES (avec encore quelques indications pour les balades)

Le nord des Garrigas encore le Nord des Garrigas

les Garrigas

Idée de balade avec dénivelé trés léger

Il faut laisser son véhicule aux Abeilles (en photo plus haut) en direction de Sault (sens Carpentras/Sault) longer la route jusqu' à la pancarte "col des Abeilles 996M) et prendre à gauche. Le dénivelé estd'environ 150M. pour se rendre au jas Forest. Possibilité de monter par le Frelon (on passe à 250m) en prenant tout droit au Batalier (3 maisons sur votre droite) et rejoindre le GR 9 qui monte à la Frache sur votre gauche. Un pique-nique au Jas Forest ( à environ 3800m des Abeilles) et une petite descente à récupérer en continuant de monter derrière le Jas sur la droite environ 5 mm)qui vous ramène devant les Bataliers. Il vous reste ensuite 1200m pour rejoindre votre véhicule et Madame est heureuse car ce n'était pas difficile.

sentier à Counillon

counillon à l'ouest de la Combe d'ansis ou le chemin termine au même endroit (GR 91 en bas du versant)

Le masif des cèdres le massif des cédres

accessible par la route forestière sur la gauche qui se situe à environ 7200m de Bédoin

Collet de Roland Collet de Robin Collet de Feycinelle

Les Casses versant ouest de la combe de Canaud. C'est dans cette dernière qu'après 3300 M. environ du départ (Flassan puis petite route sur votre gauche . c'est indiquée) un sentier peu fréquenté qui traverse cet endroit qui vous conduit vers la forêt de perrache.

Vue des Tourels . Cela se situe juste sous les Casses. Le sentier cité ci- dessus marque la fin des tourels.

La forêt de Perrache

Située à 1070 M elle est plantée comme nous pouvons le voir sur la photo de pins noirs d'Autriche. Cette espèce était peu répandue en France au 19ème siècle. Elle se régénère trés bien dans le Mont Ventoux. Elle est surtout présentesur le versant nord (environ la moitié des forêts domaniales).

Forêt de Perrache

Ce chemin mène à la Fontaine d'Angiou évoquée plus haut. Trés facile d'accés.

Vers la Combe de Clare en venant de la Chapelle Saint-Jean

Sud de l'Arigier

Situé dans la forêt Domaniale de Sault, nous trouvons ici une sorte de plateau à 1100 M. d'altitude environ

Sud du Jas Forest

Nous pouvons apercevoir un petit bassin aménagé pour les animaux sauvages.

Sud de l'Arigier Ouest de la Combe de Verdolier (petit village en photo plus haut)

Les Landerots et le chemin qui mène au Jas du même nom

Allez, compter une heure vingt pour monter à un rythme d'une personne qui a une petite, pas trop grande, condition physique et qui ne reste pas sans cesse devant sa boite a image.

Nord du jas des Landerots

Chemin moins fréquenté mais plus sauvage, permettant également de monter au sommet. Aprés le Jas, le dénivelé est "correct" même si sur la vue nous le percevons mal.

Le Ventouret

Cette vue se trouve simplement à l'Est de la montée vers le sommet qui part de Sault. A 1000 M. d'altitude, Un abri (le collet du Puy) se trouve sur votre gauche en montant avec table et bancs. C'est agréable et à l'abri du mistral. Une remarque cependant, si les véhicules sont nombreux à monter ce jour là, c'est moins bien car la route est juste à côté.

Nord du Clapier de l'Ermite

Le Clapier de l'Ermite

Nous pouvons apercevoir dans le fond où la fôret s'arrête Et voilà, la promenade se termine par se sentier pierreux plus très loin du sommet.

Si vous êtes arrivés là, c'est que soit vous êtes patient, soit vous aimez le Mont Ventoux.......où alors les deux. Merci et bonne balade.......... Ceux qui souhaitent que je les promène m'en parlent et pourquoi pas.....

Bernard